LE GOUVERNEMENT FILLON II: PLUS TERNE !

Publié le par blog-pl-seguillon

 

    Que dire du gouvernement Fillon II ?

 

    Premier constat : ce n’est pas seulement un gouvernement complété, comme l’imaginait initialement Nicolas Sarkozy , c’est aussi un gouvernement partiellement remodelé en raison du nécessaire remplacement d’Alain Juppé,  battu dimanche au deuxième tour de la législative à Bordeaux.

 

     Cette restructuration se traduit par une vraie fausse promotion de Jean-Louis Borloo. Vraie promotion : le voici  ministre de l’Ecologie de l’Aménagement et du Développement durable avec le même rang et le même titre qu’avait Alain Juppé,  « numéro 2 du gouvernement et ministre d’Etat ».  Fausse promotion, cependant, voire sanction : Jean-Louis Borloo doit quitter Bercy après sa malencontreuse présentation de l’augmentation de la TVA, après ses maladresses à l’encontre de l’Eurogroupe et après qu’ait été démontrée son inadéquation avec le style du ministère des Finances.

     Vraie promotion pour Christine Lagarde qui connaît bien Bercy, en revanche, et vrai retour pour Michel Barnier qui ne se consolait pas d’avoir été écarté de l’action gouvernementale par Dominique de Villepin.

 

     Deuxième constat : cette restructuration n’est pas neutre politiquement. Elle traduit un réel infléchissement libéral.  Alors que Jean-Louis Borloo avait l’image d’un ministre social, Christine Lagarde a une approche très libérale de l’économie estimant notamment que la première cause du chômage en France est la rigidité d’un code du travail dont il convient de s’affranchir au plus vite . Elle sera secondé par un secrétaire d’Etat, Hervé Novelli, venu jadis de l’extrême droite, ancien chef de cabinet d’ Alain Madelin et fondateur d’un courant libéral au sein de groupe UMP à l’Assemblée nationale.

 

     Troisième constat : une ouverture petit bras en direction de la gauche : la motion du socialiste blairiste Jean-Marie Bockel  au dernier congrès du PS n’a obtenu que 0,67% des voix des militants. Fadela Amara la présidente de « Ni putes ni soumises » n’a pas d’attaches partisanes.

     Une ouverture timide vers le nouveau centre : la sénatrice Valéry Letar est inconnue du grand public et le maire d’Issy Les Moulineaux, André Santini , a depuis longtemps abandonné François Bayrou .

     Quatrième constat : une parité light : quatre secrétariats d’Etat sur quinze sont attribués à des femmes.

      Le gouvernement Fillon I, constitué au lendemain de l’élection présidentielle triomphale de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République,  était flamboyant. Sa restructuration partielle et son complément, au lendemain de ce deuxième tour des législatives, sont autrement plus ternes.

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

MJR 71 21/06/2007 14:50

Et bien je pense que ce Gouvernement est cohérent. Qui hormis SARKOZI aurai osé faire celui ci sans favoriser les "amis", mettre des femmes à des postes clef ainsi l'ouvrir (et pas à des Ministères Gadgets) aux "minorités" et à des personnalités issues de la gauche ? Ce gouvernement ressemble plus à notre société que tout ce qui a été fait par le passé. Le tout n'est pas de vouloir féminiser l'appellation des postes, mais que des Femmes compétentes (parfois issues de l'immigration) y soient nommées.

fredm 20/06/2007 18:51

Timide, timide... Encore faut-il les trouver les personalités de gauche ou du centre qui acceptent de rallier le projet présidentiel ?!Je suis pour ma part heureux de voir quelques libéraux supplémentaires, et notamment M. Bockel qui incarne un libéralisme social bienvenu.Non, le libéralisme n'est pas l'apanage de la droite. C'est une composante à part entière de la vie politique qui existe aussi bien à gauche qu'à droite et qui, en terme de clivage, s'oppose à tous nos chers étatistes et dirigistes de tous poils (aussi bien à droite qu'à gauche vous le noterez...).Mon grand regret, c'est que le président n'ait pas profité du départ de JL Borloo pour revenir au ministère de la stratégie économique initialement SANS les finances.Et puis je constate avec une certaine inquiétude que le ministre des comptes publics est à nouveau le dernier de la liste...

Michel 20/06/2007 18:14



Indignation des portugais! Droit d'expression!



http://expresso.clix.pt/

LE PREMIER MINISTRE PORTUGAIS JOSÉ SÓCRATES, futur présidente de l'Union Européenne, A PORTÉ PLAINTE-CRIME CONTRE UN BLOGGER PORTUGAIS pour avoir dénnoncé l'invalidité de son cursus d'ingénieur.Partout dans les bloggs portugais tout le monde en parle, du cursus du premier Ministre et d'un faux certificat qu'il paraît qu'il a utilisé pour se faire augmenter dans la Mairie òu il garde son emploi de fonctionnaire publique. Partout dans la presse on en a parlé et l'on continue à parler.Partout à la télé tout le monde en a déjá parlé, nommément gens liés à la politique et à l'opposition du gouvernement. Le Premier Ministre a même donné une entrevue à la Télé òu il a présenté des documents e le certificat de son cursus pour prouver aux portugais que son cursus était valide. Il arrive que beaucoup de portugais n'ont pas été convaincus, car la presse a fait circuler des certificats déclarant des dates différentes de la fin de son cursus ainsi que des notes de fin de cursus différentes.Et maintenant que José Socrates va faire ses valises pour aller occuper la présidence de l' Union Européenne, il s'empresse de porter plainte contre UN BLOGGER, tandis que toute la presse et tous les bloggers en ont parlé.

Le blogger em question est:http://www.doportugalprofundo.blogspot.com/

Ici vous pourrez voire un résumé de l'Affaire Dreyfus, oosps, pardonnez-moi, de l'Affaire Sócrates.http://expresso.clix.pt/COMUNIDADE/blogs/one_web_show/archive/2007/06/16/40777.aspx

Je vous remercie de faire circuler.

geronimo 20/06/2007 16:29

Un gouvernement intéressant.

L'important est d'appliquer les réformes avec des personnes énergiques qui ne vont pas se déballonner à la premiére manif solidaro-politico-humanisto-social bref corporatiste.

La flamboyance on l'a laissera aux anciens gouvernements qui en réalité faisaient leurs petits dodos sans tenir compte des futures générations.

Ventadour 20/06/2007 16:02

Non le gouvernement Fillon II n'est pas terne par rapport à Fillon I. Simplement c'est encore un gouvernement de droite, mais faut-il s'en étonner car le Président de la République est de droite et la droite a largement gagné les élections législatives (100 sièges de plus que la gauche).