SARKOZY, PRESIDENT A TOUT FAIRE

Publié le par blog-pl-seguillon

 

     Que reste-t-il au Premier ministre après l’intervention du chef de l’Etat devant les parlementaires de l’UMP ?

     Peu de choses, voire rien !

     Nicolas Sarkozy a en effet prononcé  deux discours à la fois devant les  élus de sa majorité : celui qu’il se reproche de n’avoir pas tenu entre les deux tours de l’élection législative, le discours d’un chef de la majorité en campagne et celui que prononcera le 3 juillet le Premier ministre dans l’hémicycle, le discours  de politique générale d ’un chef de gouvernement.

     Le président de la République, en effet,  s’en veut de n’être pas intervenu entre les deux tours des élections législatives.  Il a vécu comme un échec le fait d’obtenir, dimanche dernier, une majorité - certes absolue, mais moindre que celle dont avait bénéficié le couple Chirac-Raffarin en 2002. Nicolas Sarkozy  est convaincu que s’il s’était lui-même occupé de la campagne électorale, il en aurait été tout autrement. Voilà qui l’a  convaincu encore un peu plus qu’il lui revenait, selon sa propre expression, de tout contrôler, n’ayant guère à forcer sa nature pour se faire .

     D’où ce discours dont le ton était celui d’un discours de campagne et dont la teneur relevait de l’ordre de mission donné par un patron à l’ensemble de ses cadres.

     Nicolas Sarkozy a déroulé jusque dans le détail le programme que va devoir mettre en musique le gouvernement et qu’auront à entériner les élus de la majorité. De la TVA sociale qui doit être expérimentée, au paquet fiscal qui sera rapidement soumis au vote des élus  ou à la présentation du budget des ministères par le ministre des Compte dés 2008, en passant par la franchise médicale, la loi de moralisation, la fin des préretraites ou l’aide à l’innovation, le président  a énoncé par le menu le plan de travail des députés,

    Il veillera au grain. Il ne reculera pas. Le rythme sera maintenu. Il ira sur le terrain. Il se rendra même en personne   à l’Ecofin aux côtés du ministre de l’Economie !  

    Pas un mot dans ce discours sur le travail parlementaire lui-même. Pas un mot qui laisse imaginer la moindre marge de manœuvre accordée aux élus. Nicolas Sarkozy se veut le patron à tout faire, celui  qui décide de tout, qui est partout, qui contrôle tout.

    François Fillon paraît l’accepter.

    Les élus eux, demeuraient ce soir quelque peu interloqués.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Olivier 25/06/2007 21:08

A l'image de Clem, on voit le haut niveau intellectuel , le fameux respect des autres qu'ils reclament tant, et la grande politesse (l'extreme politesse et le civisme meme!!)  des electeurs de Mr Sarkozy....  Chere douce,  tendre et admirable  Clem, il ny a aucune comparaison entre Hitler et Sark sur l fond mais sur la forme.. : je dis juste que dire que Sarko est un grand president parce quil a recu des cours de communication intensifs et sest entraine toute sa jeunesse a faire des dicours, qu'il sait parler de maniere directe et simpliste pour que les Qi de 2 de ton style puissent comprendre et que celq leur donne l'impression d'etre ENFIN intelligents, qu'il faut en deduire que ce sera un grand president. Preuve que non, Hitler etait un grand orateur lui aussi et savait embrigader les gens en parlant de maniere simpliste , dure et forte.....   Si ma fois cela est trop subtile pour toi,  je laisse tomber definitivement....

OLivier 25/06/2007 21:00

A

GAULOIS 62 25/06/2007 14:44

Il y a quelques temps, j'ai transmis à TF1 un courrier adressé à tous les responsables du service public de l'eau et de l'assainissement.

Depuis 2 ans et malgré une condamnation des élus par le Juge de proximité, je reste avec mes problèmes. Personne ne veut essayer de les résoudre. Depuis 2 ans on me vole, moi et certains de mes voisins. Mais qui est intéressé par mon cas? où est la solidarité?

Ma femme a été opéré d'un cancer. J'ai été opéré d'un cancer et on  m'a découvert un anévrisme de l'aorte ( comme Thierry ROLAND, paraît-il )

A part cela, mon fils, célibataire, n'a pas le droit au respect de la loi par l'administration fiscale. Le centre des impôts de mon secteur lui refuse la déduction des frais réels. Mais le direction fiscale du département voisin m'informe qu'il peut les déduire.

Alors vous voyez, il y a encore du boulot pour Monsieur FILLON et son gouvernement. Pour le Karcher, si vous n'en avez plus besoin, gardez le moi, j'ai un nettoyage à faire au niveau des élus de ma commune et de ma communauté d'agglomération.( élus de gauche) Véolia pourra toujours me réclamer une redevance assainissement collectif pour la collecte qu'elle ne fait pas.

clem 23/06/2007 17:46

olivier....ou comment passer pour un connard...

Perso j'trouve que comparer sarkozy à Hitler....c'est plutot minable....puisque si t'avais connu l'époque Hitlerienne tu n'aurais jamais dit ca

J'ai d'ailleurs pas l'impression d'être dans une dictature par ailleurs...m'enfin les gauchos, dès qu'ils gagnent pas...faut "tuer" ceux qui gagnent.

En l'occurence, c'est pas la Droite qui est morte au jour d'aujourd'hui.....n'est ce pas?

Au lieu de criiquer les vainqueurs et leurs idées qui ont été les meilleures...pourquoi ne critiquez vous pas votrebeau parti socialiste qui est en train de s'effondrer ( cf ségolène qui dit elle meme que son programme sur les 35 heures et le SMIC a 1500 c'était nul et irréalisable....)

 

Bref...et napoléon..a mon avis s'il n'avait pas été la...tu ne serais pas la mon p'ti olivier!   Bref... encore un gaucho qui se croit fort avec des arguments bidons :)

Olivier 21/06/2007 19:38

Si ma fois, la mort de centaines de milliers de gens est un petit defaut (un détail de l'histoire comme dirait Mr Le Pen sur autre chose...), je pense que l'on peut guere discuter humanité avec vous Mr Julien. Nous verrons si la pauvreté existera encore en France en 2012. penons un rendez vous:)). Je pense également que le code civil a lègerement evolué depuis quelques siecles...

Quant à la "theorie" de Godwin, elle meritrait un surement anti-Nobel.... Selon cette theorie fumeuse, il serait interdit de se referer à l'histoire et a comparer... Donc a quoi bon continuer a enseigner l'histoire au lycee et au college?