DSK AU FMI… OU COMMENT RECUPERER UNE BONNE IDEE !

Publié le par blog-pl-seguillon

     L’idée de proposer la candidature de Dominique Strauss-Kahn à la direction du Fonds monétaire international ne revient pas à Nicolas Sarkozy comme pourraient le laisser croire les propos du chef de l’Etat. C’est Jean-Claude Juncker, le Premier ministre luxembourgeois et président de l’Euro groupe qui, le premier, a fait cette suggestion aussitôt encouragée par le gouvernement allemand. Dominique Strauss Kahn a , en effet, beaucoup impressionné ces derniers lorsqu’il était ministre de l’Economie et des Finances de Lionel Jospin. Sa parfaite connaissance de la langue de Goethe l’a en outre aidé à tisser des liens très étroits avec les milieux politiques et économique d’Outre-rhin.

    Toute l’habilité de   Nicolas Sarkozy est d’avoir repris à son compte cette idée comme s’il en était l’auteur et de s’en être fait le promoteur. Le chef de l’ Etat  a fait ainsi, de son point de vue, coup double. Il a donné le sentiment qu’il poursuivait de la sorte sa stratégie d’ouverture en proposant à un adversaire socialiste de représenter la France dans la compétition pour le poste de directeur du F.M.I. Il peut également espérer, si Dominique Strauss-Kahn devient effectivement le directeur du Fonds monétaire international, voir s’éloigner un adversaire potentiel dangereux pour 2012.

   Quoique… rien n’interdira à Dominique Strauss-Kahn dont le mandat, s’il est élu à la tête  à la tête du FMI, irait jusqu’au mois d’octobre 2012 de démissionner avant terme comme l’ont fait certains de ses prédécesseurs pour faire retour sur la scène nationale. S’éloigner un  temps du P.S., échapper à ses batailles intestines, se donner une stature internationale sont peut-être la meilleure préparation pour celui qui voudrait représenter la gauche dans la prochaine élection présidentielle.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Guyzo 17/07/2007 16:02

M. PSL,

Je crois, en effet, omme l'a souligné MJR au commentaire N°2, qu'il convient de saluer la hauteur d'esprit de Sarkozy qui a de manière officielle, soutenu la candidature de DSK. Vous savez comme moi que l'accès aux postes de grande responsabilité au sein des institutions internationales, ne pourrait se faire sans le soutien inconditionnel de son pays. Franchement, entre nous, n'est-ce pas finalement pour DSK, la peuve de sa compétence et très certainement de sa capacité à diriger le pays? ce sera, contrairement à ce que vous semblez croire, un adversaire légitime face à Sarkozy en 2012.  

dirou 14/07/2007 08:10

M. Sarkosy est un malin. Il éloigne tous ceux qui pourraient être une gêne, en les intégrant à son gouvernement ou en les faisant nommer à un poste important. DSK est à la hauteur, bien entendu. Mais ceci fait penser aussi que le Président n'a personne, dans son camp, aussi  capable que DSK ???

Après avoir dit que le parti socialiste n'avait que des idées nulles, les prendre un par un pour les faire venir travailler à ses côtés.. Ca veut tout dire !!

Nicolas est bien seul dans son grand parti ! il soit aller chercher chez les autres ? Et pourquoi ne pas demander à notre cher facteur, Olivier Besancenot, s'il veut participer à une commission quelconque sur le droit des travailleurs, auprès, par exemple, du ministre du travail ?? Moi je trouve que ce serait une très bonne idée et ça se serait l'ouverture !!!

jobin 13/07/2007 09:39

 Rengaine , rengaine , n'oubliez pas que la majorité des Français sont en accord avec les mesures prises , l'argent va revenir pour le bien de tous ici et non pas ailleurs ...

Mekil 12/07/2007 10:40

Je ne suis pas aigri mais deçu de voir que les français oublient bien vite les magouilles personnelles de Mr Sarkozy : non - declaration de ses bijoux et autres lors de son investiture, financement de son appartement a l'ile de la jatte par le biais d'accords avec des entreprises de BTP locales, et j'en passe!!!

De grands economistes internationaux ne comprennent toujours pas l'interet du paquet fiscal quand 10% des français possédent 46% du patrimoine prive : actions, parts de societes, immobilier, oeuvres d'arts, etc...de classe moyenne, je n'en profiterai pas helas de tous ces allegements.

Que penser des taxes de "solidarite" prises en compte dans le plafonnement a 50% des impots....bravo la "fraternite" a la française!!

Alors oui les 5 prochaines annees n'augurent rien de bon, si ce n'est pour certains nantis...

jobin 11/07/2007 22:50

Mon pauvre mekil , vos propos sont ceux d'un personnage aigri , vidé de sa substance , le peuple de France est en route pour des sommets et ne vous en déplaise au moins pour deux  fois cinq ans , Pour résumer je suis heureux de ce qui se passe , avec ce concentré d'intelligences mises à notre service et celui d'autres  peuples .