J.CHIRAC:LE CONTRE COUP

Publié le par blog-pl-seguillon

  Beaucoup de parlementaires, tant de gauche que de droite, assistaient ce jour aux obsèques d'Anne-Marie Debré, l'épouse du président du Conseil Constitutionnel. Jean-Louis Debré a laissé en effet auprès des députés, lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale, le souvenir d'un président affable, respectueux des droits de l'opposition et attentifs à tous les élus.

Jacques Chirac, dont Jean-Louis Debré demeure l'un des plus proches, était présent à ces obsèques, très ému. Selon de nombreux témoins, l'ancien président de la République est apparu un peu amaigri, le le visage fatigué et la démarche lourde, comme si, avec un certain décalage dans le temps, il subissait le contre coup de son départ de l'Elysée.

Plusieurs élus présents ont regretté que la Garde des Sceaux, Rachida Dati , n'ait pas jugé opportun d'être aux côtés du président du Conseil constitutionnel dans cette épreuve.

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

jobin 09/08/2007 16:54

Je pense plus simplement à un couple qui a bien mérité de la Nation  . Je leur souhaite un repos largement mérité . Quand aux affaires ça fera pschitt et c'est tant mieux ...

deslilas 06/08/2007 18:45

"Un des plus grands secrets de la vie est de savoir s'ennuyer". Mémoires du Cardinal de Retz

Jeff 26/07/2007 15:09

Choc de la retraite? Fébrilité ou anxiété avant la mise en examen du Soldat De Villepin, dont on ne sait s'il a la même résistance à la "torture juridique" qu'Alain Juppé? Ou, plus simplement désorientation d'un retraité qui découvre la vie permenente à deux avec "maman"?