TEST ADN POUR LES IMMIGRES:DROITISATION DES ESPRITS

Publié le par blog-pl-seguillon

   

    Imaginez instant- pure fiction bien entendu, qu’un député , il y a treize ans alors que le parlement discutait du projet de loi sur la bioéthique, ait proposé ait soumis à ses collègues un amendement proposant d’imposer à l’immigrés souhaitant rejoindre leur famille en France un teste génétique. Le dit parlementaire aurait soulevé un tollé tant sur les bancs de la droite alors au pouvoir que sur ceux de l’opposition. La presse aurait tout aussitôt accusé ce parlementaire de céder aux sirènes du Front national. Des enquêtes d’opinion nous auraient appris qu’une telle idée scandalisait une large majorité de Français. Et le gouvernement se fut empressé de refuser pareil amendement.

    Tous les commentateurs du matin comme du soir auraient expliqué que la loi bioéthique avait précisément pour objet de limiter les tests ADN à des fins médicales  voire à des cas très encadrés sur le plan judiciaire. Ils nous auraient rappelé qu’une telle pratique conduirait à révéler que certains enfants étaient illégitimes ce qu’ils ignoraient ceux qui croyaient en être le père ! Ils auraient souligné que ce faisant on assimilait l’immigré au délinquant. Ils auraient ajouté que les pays d’immigration n’étaient pas équipés pour réaliser ces tests dont le coût serait en outre prohibitif pour les futurs migrants.

     Une décennie s’est écoulée.

     Un élu, Thierry Mariani, député du Vaucluse, a introduit cet amendement au projet de loi sur l’immigration. Et le gouvernement a repris cet amendement à son compte.

     Certes, la gauche a protesté… mollement toutefois.

     Certes, quelques élus de la majorité ont fait savoir qu’ils étaient  mal à l’aise. Ils se sont contentés  de faire en sorte de n’être pas présents dans l’hémicycle au moment du vote.

     Certes, la secrétaire d’Etat à la ville, Fadela Amara s’est dite « choquée » mais elle n’a point démissionné pour autant.

     Certes, le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner a expliqué que « ça ne lui plaisait » pas mais pour ajouter aussitôt  que « ça ne l’indignait pas ».

     Certes,  quelques journalistes ont critiqué cet amendement mais ils l’on fait fort prudemment et fort poliment.

     Que de chemin parcouru ! Ce qui aurait scandalisé hier est admis sans trop de peine aujourd’hui. La droitisation  des esprits a fait son oeuvre Certains s’en réjouiront, d’autres s’en attristeront. Mais nul ne saurait le nier

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

tebawalito 26/09/2007 01:53

Monsieur SEGUILLON sauf erreur de ma part un des commentaires de votre blog parlaient des milliards partant de france pour l'afrique et de rpentance que la France aurait assez fait. Je vous conseille d'aller sur mon blog pour lire deux réponse au discours du Président SARKOZY en Afrique précisément au snégal. Ici en France certaines vérités sont interdites ou camouflées depuis des siècles Amen. Sachez pour votre gouverne que sans l'Afrique vous n'êtes rien . Car voyez vous C'est le sous sol africain qui vient gonfler vose CAC quarante. Alors que les Africains n'en profitent pas et crèvent la dalle. Pour votre gouverne et celui de MARIANI, le test d'ADN n'est qu'une réaction épidermique de réplique aux jeunes Africains dynamique qui rejettent la France pour se tourner vers d'autres horizons comme les USA, le CANADA, la CHINE et qui réfusen l'exploitation de leur sous sol par la France qui prend les 75 et ne leur reverse à peine que 25% aux détriments de leur population. Alors que ce qui serait juste c'est que AREVA, TOTAL, et beaucoup d'autres compagnie Française qui exploite et atrophie l'Afrique font du fifty fifty au lieu de 75 contre 25 c'est inhumain. Sachez que la machine du changement est en marche. Continuez de maltraiter ainsi les Africains et vous courrez le risque à long terme d'un séisme, c'est à dire que les Africains décident d'en finir définitivement avec la France et sans aucune ressource minière propre vous aurez tout gagné. Ce n'étai qu'une mise au point. Les test ADN esont monstrueux et c'est une violation des droits de l'homme qui ne grandit aucunement la FRANCE. Merci d'y réfléchir!!!!!!!!!!!!!!!!!! http://tebawalito.unblog.fr en vous remerciant de publier

koz 21/09/2007 17:32

Je le reprécise : ce texte soulève d'autres questions. Mais puisque tout le monde le commente, autant que certains le lisent !

AMENDEMENT N° 36

présenté par



M. Mariani, rapporteur au nom de la commission des lois

----------



ARTICLE ADDITIONNEL



APRÈS L'ARTICLE 5, insérer l'article suivant :



I. – L’article L. 111-6 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile est complété par deux alinéas ainsi rédigés :



« Toutefois, par dérogation aux dispositions de l’article 16-11 du code civil, les agents diplomatiques ou consulaires peuvent, en cas de doute sérieux sur l’authenticité ou d’inexistence de l’acte d’état civil, proposer au demandeur d’un visa pour un séjour d’une durée supérieure à trois mois d’exercer, à ses frais, la faculté de solliciter la comparaison de ses empreintes génétiques aux fins de vérification d’une filiation biologique déclarée avec au moins l’un des deux parents.



« Les conditions de mise en œuvre de l’alinéa précédent, notamment les conditions dans lesquelles sont habilitées les personnes autorisées à procéder à des identifications par empreintes génétiques, sont définies par décret en Conseil d’État. »



II. – Dans le premier alinéa de l’article 226-28 du code pénal, après les mots : « procédure judiciaire » sont insérés les mots : « ou de vérification d’un acte d’état civil entreprise par les autorités diplomatiques ou consulaires dans le cadre des dispositions de l’article L. 111-6 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile ».

koz 21/09/2007 17:22

Monsieur Séguillon, s'il s'était effectivement agi d'imposer de tels tests, c'eût été ignominieux, scandaleux, dégueulasse, inqualifiable. Mais, si je ne suis pas non plus un fan absolu de cet amendement - et franchement défavorable à un autre comme j'ai pu l'écrire - il ne s'agit que de proposer ces tests. Il faut lire les textes que l'on commente !Au demeurant, cet amendement mérite d'autre critique, mais pas celle-là et, a fortiori, pas dans ces termes.

Augustine 21/09/2007 11:23

@ Mekil

.."la bas un enfnat seul est adopte rapidement par une autre famille...le ramener a ces seuls genes pour le considerer de sa famille c'est ne pas comprendre l'Afrique et le mode de vie des Africains.."

Et alors ? Ici c'est le mode de vie européen. On peut débarquer en France avec quinze enfants, s'ils sont les vôtres (ce qui inclut les enfants régulièrement adoptés, bien sûr). Doit-on, si on vous suit, accepter toute l'Afrique en France au prétexte de la colonisation, pour laquelle nous avons assez fait repentance ? Ces pays sont indépendants depuis une bonne quarantaine d'années, et des milliards d'euros d'aides leur viennent de chez nous (Europe et France) tous les ans.Lecture d'un Africain, qui a un discours un peu plus responsable, conseillée : http://www.afrik.com/article8811.html

Kate 21/09/2007 10:42

Et dans 10 ou 15 ans, quel sera le prochain cap à atteindre après ce premier tri sélectif fait par ADN ? N’étant pas du tout spécialiste de la question (ni politique, ni éthique, ni médicale)  j’ai malgré tout une « drôle » d’impression qu’un nouveau pas a été franchi dans la plus totale indifférence.  

 



Mais pourquoi s’inquiéter ?

 



Silence, on trie !!!