SARKOZY AVEC LES ELUS UMP : UNE THERAPIE EN TROIS TEMPS

Publié le par blog-pl-seguillon

 

      Nicolas Sarkozy , de retour des Etats-Unis, agacé par les états d’âmes des élus de la majorité, avait prévu de remonter vertement les bretelles des parlementaires de l’UMP. Il en a été quelque peu dissuadé par le président de l’Assemblée qui s’est efforcé de lui expliquer les raisons de ce vague à l’âme.

     Du coup , le chef de l’ Etat a tenu aux parlementaires réunis mercredi soir à l’Elysée, un propos un peu déroutant qui se voulait à la fois justification, admonestation et clarification.

     Justification d’abord.  Sur la défensive, le chef de l’ Etat s ’est fait avocat. Il a en quelque sorte  plaidé la cause de ses réformes, justifié les accommodements de celles qui ont déjà été adoptées, promis de mettre en chantier celles qu’il s’est engagé à mener à bien tout en expliquant qu’il le ferait sans brutalité.

     Admonestation ensuite. Offensif,  Nicolas Sarkozy a rappelé qu’élu, il se voulait seul maître à bord et qu’il ne fallait pas compter sur lui pour se laisser distraire de son chemin par quelque politicaillerie ou états d’âmes des élus.

     Clarification enfin. Catégorique,  le président a rejeté toute idée de décréter la rigueur. Très clairement, il a affirmé sa volonté de poursuivre l’ouverture.

     Sans doute, a-t-il rassuré provisoirement les députés et les sénateurs. Mais les effets de cette thérapie en trois temps - justification, admonestation et clarification, devraient être de courte durée. L’ouverture continuera d’agacer nombre d’élus de la majorité. Mais , surtout, beaucoup d’entre eux continuent à douter de la possibilité, faute d’un choc de confiance,  d’éviter un tournant de rigueur au regard de la situation critique  des finances publiques. Enfin, la plupart des députés ne veulent pas entendre parler d’une modification profonde de nos institutions avec l’introduction d’une dose de proportionnelle.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

lucie 06/10/2007 10:41

il peut, peut-être encore gagner, peut-être....mais il ne pourra pas gagner, pour reprendre ses termes, sans les 11 millions du premier tour et les députés ne font que refléter leurs grognements. s'il ne comprend pas cela, bye bye le vote du Congrès! et apparemment, ça l'ennuierait beaucoup.

ma question du jour est la suivante: voit-il les étapes suivantes ou fait-il comme il peut au jour le jour, y compris en se bagarrant avec son camp?

pour l'instant les réflexions sont difficiles à mener car il bouscule tous les repères. il veut nous faire croire qu'il n'a pas de camp... ok, mais si les députés UMP finissent par s'en convaincre, ils vont peut-être suivre au moment du vote du Congrès... "leur besoin d'oxygène" pour reprendre une expression de M Longuet, et se garder l'espace assemblée nationale!!!!

Mekil 05/10/2007 10:40

...çà a  coupe...desole...on a remarque que lorsqu'il discoure devant un public qu'il connait, le choix de ces mots sont bien differents et il lit moins ses fiches..on retrouve donc plus le NS furieux, tendu, impoli que l'on a pu voir pendant la campagne en "OFF"...bref Mr Guainot a du avoir peur qu'il deborde grave...mais au moins certains français qui ont vu ce discours ont compris certaines choses...je l'ai ressenti dans mon entourage professionnel...hehe...çà sent Waterloo pour notre petit President.

Ce discours fut vraiment nul..aucun engagement, rien...pff...a vous desesperer de la nouvelle generation de politiques.

Mekil 05/10/2007 10:36

Serieusement on ne peut pas lui en vouloir ,d'accord, de faire plusieurs reformes a la fois afin de creer un electrochoc..Mais le probleme c'est le contenu de ces reformes!!

Comparer les deputes a des petits pois on a jamais vu cela...dire "moi je suis alle les chercher les11 millions d'autres electeurs entre les deux tours"...c'test nous prendre pour de la barbaque...sans rire on a remarqué

jpb 04/10/2007 20:38

Sarkozy ne sait pas comment relancer la croissance. Too bad...