Parti socialiste : « constance ! » Vous avez dit constance !

Publié le par blog-pl-seguillon

    

 « Constance ! » le substantif est en voie de devenir un mot clef au parti socialiste.

     Rappelons en la signification telle que la formule le petit Robert : «  Constance : « Qualité d’une personne qui persévère dans son action, dans ses sentiments ou dans  ses opinions »

 

     « Constance », c’est le prénom que Jean Pierre Chevènement, ancien du PS aurait aimé que Ségolène Royal portât. Ce qui est une manière ironique chez le président d’honneur du Mouvement Républicain et Citoyen de dénoncer l’inconstance de Ségolène Royal. Celle-ci en effet après avoir durant sa campagne présidentielle souhaité qu’un traité simplifié fût ratifié soumis à référendum, se dit prête aujourd’hui à se passer d’une ratification populaire et à admettre une ratification parlementaire de la nécessaire modification constitutionnelle.

     « Constance » dans la pratique solitaire du pouvoir. C’est le l’accusation que Benoît Hamon lance à l’encontre du Premier secrétaire du parti socialiste. et qu’il invoque pour justifier sa démission du secrétariat national du P.S. François Hollande aurait en effet concocté seul et sans en discuter avec ses pairs la position de son parti sur traité européen simplifié.

     « Constance » idéologique. C’est la qualité qu’ Arnaud Montebourg aurait aimé trouver dans son parti et qui selon lui aurait du conduire pour tout le moins son parti à s’abstenir sur le traité européen simplifié afin de signifier d’une part qu’il n’y faisait pas obstacle mais, d’autre part que le dit traité n’en était pas pour autant satisfaisant aux yeux des socialistes.

 

     « Constance » de l’effet européen . C’est le mot qui convient pour qualifier le désordre que produit immanquablement depuis plus de trente ans dans les rangs socialistes toute question relative au devenir de l’Europe alors même que les socialistes protestent de leur inébranlable conviction européenne.

     « Constance » dans l’indécision. C’est le propre des socialistes depuis le tsunami du 21 avril  2002. Les Européens se félicitent de la décision annoncée hier par le bureau politique du PS. François Fillon applaudit la bonne nouvelle : les socialistes français approuvent le traité simplifié. Fort bien. Mais les socialistes, l’a-t-on bien noté, ont dissocié leur approbation du mode de ratification. Quel sera leur discours quand Nicolas Sarkozy annoncera son choix d’une ratification par le congrès et non par référendum ? Voilà qui fera l’objet… d’un nouveau débat au bureau politique du P.S. !

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

clio 16/11/2007 11:08

IL n'y a aucun commentaire à faire pour ces imcapables,sinon qu'is sont les premiers en critiques.....