Une réforme constitutionnelle mort-née

Publié le par blog-pl-seguillon

    Nicolas Sarkozy , selon l’opposition, n’a voulu une réforme constitutionnelle que pour obtenir le droit d’aller s’adresser directement aux parlementaires à l’Assemblée et au Sénat, le reste n’étant à ses yeux que pure habillage.

 

    Or, c’est précisément la mesure dont les socialistes ne veulent absolument pas entendre parler.

 

    Donc, puisqu’une majorité des deux tiers est nécessaire au parlement pour que soit adoptée la réforme de nos institutions,  celle-ci ne verra sans doute jamais le jour !

 

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Mekil 23/11/2007 10:52

Enfin mentionner que le President "conduit la politique de la France"...revient a dire qu'en cas de cohabitation c'est le bordel complet...excusez!!

Et vu comment cela avance actuellement avant 5 ans une petite dissolution va pas tarder..meme au sein de la majorite çà sent la scission...les Tron et cie vont pas tarder a creer un mouvement contestataire interne..çà va donner!

Bref, la reforme risque pas d'etre faite...et qu'il vienne a l'Assemblee se faire huer...belle image de la France...meme Napoleon n'aurait pas ose!!

On ne compare pas l'Allemagne, l'Italie, ou l'Angleterre qui eux sont diriges par des premiers ministres choisis apres des legislatives...riena  voir avec notre suffrage...certains journalistes devraient le rappeler je pense!!

Marie 22/11/2007 12:38

Les socialistes ne voulaient surtout pas que le président puisse s'exprimer librement à la Tribune, le droit à la liberté d'expression n'est pasla bienvenue, chez eux, donc, Bravo, Sarko, plus de réforme de la Constitution, ce serait donner de la confiture à des cochons.

Volpe 21/11/2007 12:12

P.S.:  je n'avais pas précisé que je m'adressais à epervier et non à Mr Séguillon (que ce dernier veuille bien m'excuser).

Volpe 21/11/2007 11:58

On a évidemment le droit de ne pas aimer Mr Sarkozy et le critiquer(heureusement, nous sommes dans un système aux antipodes de celui qui sert de référence à certains partis de gauche), mais le rendre responsable de l'envolée des prix du pétrole c'est ridicule.

ségogobobo 20/11/2007 14:02

les dirigeants du ps auraient-ils peur de devoir s'explqiuer un jour devant les chambres s'il se retrouvaient au pouvoir ?