Bayrou Royal: une ambition à deux têtes

Publié le par blog-pl-seguillon

 

La coïncidence n’est pas sans signification.

 

Le congrès fondateur du Modem, autour de François Bayrou s’est tenu au moment même où Ségolène Royal publie un livre de récit et d’analyse de sa campagne qui est déjà l’annonce d’une candidature pour la présidentielle de 2012.

 

Tous deux guignent la prochaine  présidentielle.

Tous deux adoptent une posture de résistance.

Tous deux aspirent à incarner une alternative à un sarkozysme qui occupe tout l’espace politique.

Tous deux veulent incarner le pôle centrale de l’opposition.

Tous les deux misent à terme sur une désillusion et une déception des Français vis-à-vis de l’actuel président de la République.

François Bayrou est appelé à se gauchir de plus en plus s’il veut faire oublier la traditionnelle alliance de la droite et du centre.

Ségolène Royal, comme elle l’a fait durant sa campagne , devrait logiquement s’inscrire dans la perspective d’une gauche réformiste.

Chez l’une et chez l’autre on retrouve les mêmes références au gaullisme , l’homme qui incarna un projet de résistance pour le président du Modem, celui qui a sauvé la France pour la présidente de la région Poitou Charente. Chez l’une et chez l’autre on retrouve une même orientation humaniste, une même méfiance pour les états majors, une identique condamnation des pouvoirs economico-médiatiques, une même inclination à ne s’appuyer que sur les militants. Tous deux brillent également par le flou et l’imprécision de leur projet.

 

Le paradoxe est qu’ils ne peuvent rien l’un sans l’autre. Ségolène a besoin des voix du centre pour espérer l’emporter un jour. François Bayrou a besoin de celles du PS pour imaginer un jour accéder à l’Elysée.

 

Mais ces deux là sont nécessairement rivaux. Le pari de François Bayrou repose sur l’échec de Nicolas Sarkozy et sur le délitement du PS. Celui de Ségolène Royal sur un fiasco de Nicolas Sarkozy et sur une incapacité du Modem à incarner l’opposition.

 

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Mekil 11/12/2007 14:53

Hahaha Gilles De Robien..chef de parti, vous rigolez...non??

Et bien relisez ses propositions sur l'education prioritaire et la formation en alternance...vous changerez d'avis je vous assure!!

 

roussin pierre 07/12/2007 22:00

le président sarkozi ne faillira pas a la mission que lui ont donné 62% des français. que les français lui laisse le temps, pour voir les effets de sa refonte en profondeur de la france. je pense que dans 2 ans on en verra déja les résultats. de toute façons, ces satannés français veulent toujours tout tout de suite, il faut laissez le temps au temps!!! et puis n'oubliez jamais que nous ne sommes que des grains de poussière vivant sur un grain de sable!!! alors!!!

Claude 07/12/2007 17:44

Bonjour,

François Bayrou n'a plus le soutien des vrais centristes. La majorité des membres de l'UDF et de ses sympathisants ont rompu avec la fidélité qu'ils croyaient encore devoir à F. Bayrou jusqu'à son discours qui a précédé son vote de la censure. C'est ce jour là que nous avons été convaincus qu'il s'embarquait pour une course "perso" en faisant fi de nos convictions libérales.

Tous ne l'ont pas compris tout de suite mais maintenant, c'est fait. Même les plus fidèles le quittent. S'il en reste un ou deux c'est souvent parce qu'ils ou elles se sont tellement engagés à ses cotés qu'ils ne savent plus comment négocier une marche arrière. Ils ont de moins en moins de confiance en lui. Et lui n'a pas confiance dans ses ralliés de droite qui, c'est vrai, ne sont pas très fiables (voir Azouz Begag)

Son discours est aujourd'hui presque acceptable par les amis de Besancenot . Cela ne peut pas donner confiance à un vrai centriste. Moi même je suis électeur de l'UDF depuis Lecanuet et j'ai encore voté Bayrou en 2002. On ne m'y prendra plus. Même si les rangs des centristes sont très éparpillés ils n'attendent qu'une chose : qu'un vrai leader se déclare pour reconstituer l'UDF (et tant pis pour le nom qui a été "capturé" par Bayrou). Pourquoi pas Gilles de Robien avec ses amis de Société en mouvement ou Santini.  Hervé Morin n'a pas assez de charisme pour nous réunir.

En tout état de cause, jamais un vrai centriste n'acceptera de s'assoir sur ses convictions en votant pour le même président que les  socialistes.  Si les vrais centristes de l'UDF avaient voté Royal au second tour, elle aurait été élue.  Le Modem n'est plus qu'une succursale multicarte de gauche (avec des déçus de toute la gauche).

Cordialement, Claude

olivier sanchez 06/12/2007 06:03

Malgré de nombreux commentaires écrits depuis l'emergence d'une facon rationnelle de participer à la vie politique, on peut constater que finalement du coté de ceux qui s'amuse de la politique et qui se croient à une garden party réunissant les "têtes pensantes" de notre pays, rien ne change. Toujours ce même défaut de vouloir décider à la place des autres, de croire qu'on sait pourquoi les electeurs ont fait ci ou ca.... et surtout ils restent toujours sur un schéma de STRATEGIE politique !!! Soyez un peu réalistes messieurs....

Pour quelqu'un qui ne gagne pas suffisamment sa vie pour balayer la plupart des problèmes d'un revers de la main, la STRATEGIE politique est une mauvaise farce... Certes Mme ROYAL et M BAYROU ont des points communs mais nous en trouverions d'autres avec M SARKOSY et cette rhétorique n'a aucun sens... mon voisin bien qu'ayant la même couleur de cheveux, un chat, une femme et sortant à la même heure de chez lui ne me ressemble pas plus que ca ...

Bref veuillez considérer que beaucoup d'élécteurs de droite comme de gauche ont soupé des discours habituels STRATEGIQUE et que ce que vous appellez un flou artistique est un fait une ligne de conduite parfaitement claire mais en dehors de toute STRATEGIE d'appareil ce qui évidemment amène votre réflexion. M SARKOSY a certes un programme plus prècis mais qui est au combien à géométrie variable on le voit chaque jour un peu plus....

M. BAYROU suit lui une ligne de conduite sur des valeurs solides et respectables et si vous oubliez les techniques carriéristes vous pourriez voir qu'il s'agit de l'avenir. Car il ne s'agit pas de politique mais de l'avenir des francais, pas de carrière mais de l'avenir d'un pays qui ne se bati pas sur 5 ou 10 ans de votre fameuse stratégie... les pays nordiques l'ont prouvé en ayant un état d'esprit volontaire et rempli de valeurs humaines.. A une ROYAL et un SARKOSY naviguant à vue des sondages je préfère un bearnais qui s'accroche avec ses militants à ses convictions les plus chères. 

crcri de kiev 05/12/2007 17:22

Vu d Ukraine les choses sont plus simples , Segolene a menti pendant sa campagne ,elle a tout joue sur l image et l irrationnel ,son programme pour la France :neant .Bayrou :nul n en parle bien sur.

Vous ecrivez :Tous les deux misent à terme sur une désillusion et une déception des Français vis-à-vis de l’actuel président de la République

Cela veut bien dire qu ils n ont rien a proposer si ce n est d attendre l echec de Sarkozy ?Quel programme pour notre pays !

la conduite des affaires d un pays necessite un projet , de la rigueur et de la conviction , cela ne necessite pas d etre simplement elu et de gerer les affaires courantes.

Grace a Mitterand et chirac vous avez plus de 1200 miliards d euros de dettes ,c est plutot cela qui devrait vous interesser pour l avenir , le jour ou il falloir commencer a payer les dettes.