Eric Woerth invité du Grand Jury

Publié le par blog-pl-seguillon

Eric Woerth, ministre du budget, est le grand argentier de la République, responsable des finances publiques et des comptes sociaux d’un Etat aujourd’hui exsangue. Alors que la croissance est à la baisse, que l’inflation est à la hausse et que la crise des subprimes pèse sur l’équilibre financier des banques, nombre de questions se posent sur le devenir de notre économie. Quel profit peut-on retirer de la réforme de l’Etat et à quelle échéance ? Quel sera le coût humain de cette réforme ? La réduction de nombre de fonctionnaire ne risque-t-elle pas d’altérer l’efficacité  d’un service public dont l’étranger envie la qualité ? L’Etat ne s’est-il pas montré bien imprudent en consacrant d’emblée 14,5 milliards à des mesures dont l’effet sur la croissance n’a pas été démontré ? Que répondre à nos partenaires européens qui nous font reproche de ne pas respecter la discipline budgétaire commune ? A qui vont profiter les mesures supposées favoriser le pouvoir d’achat décrété par Nicolas Sarkozy. Autant de questions que nous poserons à Eric Woerth, invité dimanche du Grand Jury, outre une interrogation sur la réalité des contrats mis en avant pour justifier la visite à Paris du colonel Kadhafi.

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

jose 16/12/2007 13:47

Merci Mr Pierre de soulever cette interrogation.

J'ai du mal à croire que notre président ait autant de carisme au point de convaicre le colonel Kadhafi à signer des contrats, ne sont ce pas des accords qui remontent au temps de Jacque Chirac?

2ièmé question. Seriez vous assez aimable de demander à votre invité à combien s'élève le montant du séjour de ce cher colonel et si celui-ci est au frais du contribuable ?

J'attend de votre convive de la sincérité et non de la langue de bois.

A transparence quand tu nous tiens.......

cricri 16/12/2007 11:26

Pourriez vous lui demander si le gouvernement va avoir la volonte de presenter des budgets excédentaires pour pouvoir rembourser non pas seulement les intérets de la dette mais aussi son capital?

Le gouvernement pense t il à modifier la constitution pour pouvoir limiter par la loi les hausses des impots levés par les région et les communes ?Voire les faire diminuer cela nous redonnerait du pouvoir d achat ?

Je vous rapelle mr PLS que la France emprunte environ chaque jour 130 milions d euros pour rembourser les seuls intérets de sa dette alors nos services publics que tout le monde nous envie je crois que la preuve est faite qu on a pas les moyens de se les payer.