Nicolas et Carla au royaume de Mickey

Publié le par blog-pl-seguillon

Bien sûr, c’est affaire privée, intime, personnelle ! Elle ne mérite en soi aucun commentaire politique. Le chef de l’Etat mène sa vie sentimentale comme il l’entend et avec qui bon lui semble. Nos institutions n’accordent aucun statut public à l’épouse, à la compagne ou la concubine du chef de l’Etat. Soit.

Seulement, au fil des années, les frontières entre sphère publique et sphère privée sont devenues de plus en plus floues pour le plus grand bonheur de la presse people. D’aucun s’en sont réjouis au nom de la modernité, d’autres ont déploré au contraire cette confusion des genres.

Seulement, plus que quiconque, Nicolas Sarkozy n’a eu de cesse, depuis plusieurs années, d’effacer cette distinction des genres. Il a scénarisé à dessein dans la sphère publique la part privée de son existence pour en faire un argument et parfois un leurre politique, du couple jeune et dynamique à la conquête du pouvoir, au couple recomposé prenant ses quartiers à l’Elysée, des difficultés éprouvées comme beaucoup de couples français au divorce annoncé un jour de grève générale !

Deux mois à peine après sa séparation d’avec Cécilia, le chef de l’Etat se « laisse » aimablement photographier en compagnie de la chanteuse et ancien top modèle Carla Bruni à dessein d’officialiser cette nouvelle union et d’en informer les Français.

L’expérience passée ayant largement démontré que la communication étant inséparable de l’action chez le président de la République et que sa vie publique etant indissociable de sa vie privée,  l’événement vaut d’être décrypté politiquement et pose quelques questions.

Le lieu choisi pour cet « outing » ne doit rien au hasard. A la veille d’un Noël quelque  peu difficile pour nombre de Français taraudés par les difficultés de la vie chère, le chef de l’Etat propose à ces derniers un joli conte susceptible de les faire rêver loin des affres du temps: au royaume de Blanche Neige et des bonnes fées, un froid et beau week end de décembre, le prince succomba au charme magique de la belle et célèbre Carla et en fit sur le champ sa princesse ! Affaire rondement menée comme les aime ce monarque efficace et pressé. Celui-ci, en outre,  efface de la sorte, quand vient l’hiver l’humiliante  image aux yeux de son peuple, de l’époux à l’automne délaissé.  Enfin, le choix de l’amant rejoint celui du politique. L’un comme l’autre pratiquent l’ouverture. Celui qui se plait à débaucher des socialistes pour en faire ses ministres, est le même qui séduit une chanteuse en vogue  chez les bobos et généralement plutôt classé à gauche pour en devenir sa compagne (*).

Mais le passé est également lourd de questions sur l’avenir.

Quelle forme prendra cette union ? Carla sera-t-elle compagne ou épouse ? Hôte épisodique de l’Elysée ou désormais  installée à la présidence ? Absente des cérémonies officielles ou campée en première dame de France.

Se verra-t-elle confier quelque mission politico humanitaire délicate hors nos frontières, comme ce fut le cas pour celle qui l’a précédée dans le cœur présidentiel ou préfèrera-t-elle s’adonner à la chanson et ne pas quitter l’univers particulier et parfois sulfureux qui fut  le sien ?

Enfin et surtout cette union sera-t-elle durable ? Ce n’est point là me direz-vous question de raison d’Etat mais seulement affaire de cœur qui ne regarde pas l’analyste politique. Sans doute sauf que la réponse ne sera pas sans conséquences politique. Or, le riche passé sentimental comme les déclarations de la chanteuse inclinent au scepticisme. « Je suis monogame de temps en temps mais je préfère la polygamie et la polyandrie », confie-t-elle au Figaro Madame. L’inspiration présidentielle modifiera peut-être cette philosophie particulière.

Mais une idylle qui ne durerait que le temps d’une saison ferait de ce joli conte politique présenté au merveilleux royaume de  Disney, une pitoyable et ridicule aventure de Mickey !  Le coeur présidentiel, il est vrai, a des raisons que la raison ne connaît pas.

* Carla Bruni est venue soutenir Ségolène Royal au stade Charléty quatre jours avant le deuxième tour de l'élection présidentielle. Elle participait également au meeting anti ADN

Publié dans blogpls

Commenter cet article

myrela 19/03/2008 22:59

je trouve queCarla Brunie en fait trop d'être la premiere damme de France mais c'est comme çà on y peut rien !! la polique ne refuse pas que le President doit prendre tel ou tel femme de ce genre là !! mais ce qui me choque c'est de savoire que Mrs le President reste avec une chanteuse alors qu'il trouovait incroiable les gens qui se fréquentés de ce genre là !! comme les deux !!

de la mata jeanpaul 23/12/2007 19:52

Et il serait assez bête pour se marrier mon cher et adoré président ?

S'il est si porté sur la chose ,comme le présente les médias régulièrement et que ça le démange un peu trop,il m'étonnerait fort q'u'il ne s'occupe que d'une  nana ?

Et une femme libre,en plus, comme elle s'est auto-proclammée depuis très longtemps...?

Il a raison le Sarko d'en profiter un peu ,et elle ? A-t-elle besoin de changement ? Ou cherche-t--elle ,à l'image de la rupture qui est la nouvelle mode politique , à s'amuser un peu ? Comme elle aime aussi goûter à tout (elle l'a dit dans les médias), pourquoi pas lui ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Bea 19/12/2007 16:22

Une petite Blague faite maison:

Titre: Premier entretien d'embauche.

Le petit Nicolas présente pour la première fois sa nouvelle copine toute fraiche et pétuillante, Miss Carla Bruni, a sa mère. Mais la mère dernière, on le sait; n'est pas très commode (mme si elle n'a pas de tiroir, enfin bon..).

Evidemment, cette première visite se transforme en premier entretien d'embauche, voire en garde a vue! Et la, la question qui fache arrive:  Madame Sarkozy, interroge la belle Carlo sur ses precedentes experiences masculines). La mère demande au sujet d'un certain Laurent, Fabius, Mike Jagger, le gros Trump, etc etc...., mais finalement, tout se passe très bien et le petit Nicolas dit ouf! A votre avis, pourquoi?

CAR LA BRU NIE...

jose 18/12/2007 18:41

Je crois que Nicolas est inspiré par la polygamie à chaque jolie femme il propose l'union, que voulez vous à force de fréquenter les dirigeants d'afrique, cele ne serait tardé.

 Il a déja des enfants à droit à gauche dans peu de temps c'est la tribu.

 Il est en fait trés africain notre président, seulement voila il devra finalement nous prouvés un jour ou l'autre la légitimité de tous ces enfants de plusieurs couches via le test ADN comme il souhaite "l'imposé" aux familles africainnes postulant pour le regroupement familiale dans ce pays.

A cette allure, je lui suggère une convertion à la religion musulmane  car la polygamie est permise et officielle, cela lui donnera peut etre un peu plus de coeur à comprendre l'étranger de ce pays. In sha allah.

cricri de kieb 18/12/2007 14:12

Pour bea :je n ai pas vote pour sarko en mai ,encore moins pour miterrand heureusement .

Je pense que les electeurs de sarko savaient deja en mai qu il avait une famille recomposee (ce dont on se moque ) , deja une separation avec cecilia , alors pour la morale je prefere au moins Sarko qui ne se cache pas que Miterrand qui a loge aux frais du contribuable sa maitresse , sa fille illegitime , en qui pour courronner le tout a tente de justifier les ecoutes de l elysee par des menaces sur sa famille .

Pour la peine de mort c est bien , mais Badinter et Miterrand auraient aussi du prevenir les criminels que la peine de mort est abolie .

Je te fais cadeau de la Francisque.