Nicolas Sarkozy : du bon usage de la religion

Publié le par blog-pl-seguillon

 

 

 

Selon ses propres termes, Nicolas Sarkozy se revendique catholique de culture, de tradition et de confession et confie avoir une pratique religieuse épisodique.

Il  assume volontiers les racines chrétiennes de notre pays comme de l’Europe. Nul ne saurait nier ces racines. Encore convient-il de rappeler que l’Europe a aussi enfanter la philosophie des lumières qui est notre autre matrice.

 

Est-il pour autant croyant au sens propre du terme. Il ne s’est jamais publiquement prononcé sur cette question. C’est affaire légitimement privée.

 

Le président de la République est visiblement très attiré, en tous les cas intéressé, par ceux qui témoignent d’une foi authentique et assumée. Son amitié pour le père Guy Gilbert qui l’a accompagné à Rome ou le livre dialogué qu’il a publié en 2004 avec le père dominicain Philippe Verdin également à ses côtés au Vatican,  illustrent cette attirance. On ne saurait  réduire celle-ci à de simples calculs politiques.

 

Nicolas Sarkozy est par ailleurs littéralement fasciné par l’univers de silence et de contemplation des ordres monastiques. Cet hyperactif, verbomoteur, est attiré comme par son contraire par les abbayes qu’il aime visiter. Ce qui est plutôt sympathique.

 

En revanche, l’interprétation que Nicolas Sarkozy a faite de la laïcité devant le pape pose question quand bien même convient-elle parfaitement à Benoît XVI.  La République veille à la liberté de croire ou de ne pas croire, de pratiquer la religion de son choix ou de ne pas pratiquer. La République a-t-elle pour autant besoin  de croyants comme l’a affirmé à Rome le chef de l’Etat ?

 

Le croyant peut sans doute le penser et le dire. C’est son droit et c’est sa conviction. Le chef de l’Etat, garant, dans l’exercice de ses fonctions d’une stricte neutralité, est-il fondé à le proclamer sauf à donner le sentiment d’une instrumentalisation du fait religieux ?  

 

C’est la question difficile et grave que je me permets de vous poser avant de prendre congé de vous pour quelques jours à l’occasion des fêtes de fin d’années. Ce qui ne m’empêchera pas de lire vos commentaires.

 

En attendant, je vous remercie de votre fidélité, sainement et parfois férocement critique,  et vous souhaite à tous qui venaient régulièrement ou occasionnellement sur ce blog d’excellentes fêtes et une très bonne nouvelle année.

 

 

 

 

 

Publié dans blogpls

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maurice Champion 28/01/2008 12:54

La religion, la culture de la psychose hallucinatoire.

 



Ni Dieu, ni Diable, seulement et totalement une maladie psychiatrique.

 



D’un autre âge, ceux qui se disaient en communication avec Dieu étaient et sont encore appelés «prophètes» avec leurs paroles et écrits indiscutables. De nos jours, ceux qui entendent des voix ont pour certitude que Dieu leur parle ; ce sont nos jeunes en psychose hallucinatoire paranoïde dont le traitement relève de la psychiatrie.

 



OUI, toutes les schizophrènes ont le même “Dieu”.

 



Dieu ne communique avec personne, c’est votre psychose qui vous parle, de jour, avec votre vocabulaire, avec vos mots identifiés dans votre culture - d’où les diverses religions - à la manière de vos rêves et cauchemars de nuit.

 



Est inscrit sur une notice pharmaceutique dédiée: «... est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir et sentir des choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées...».

 



Les délires psychotiques - le plus souvent mystiques - n’ont pas d’existence, c’est de l’imaginaire symptomatique de la schizophrénie. Alors pour donner corps aux perceptions et sensations, le psychotique crée sont environnement existentiel que sont Dieu et son Paradis ainsi que le Diable et son Enfer. C’est dans sa logique schizophrène binaire de représenter le Bien (son espérance) et le Mal (sa souffrance).

 



L’enseignement du religieux aux jeunes :

 



Que les divers mouvements religieux expliquent leurs différences entre une hallucination psychotique visuelle, auditive d’avec les relations dites «mystiques» de l’au-delà : contacts prophétiques, apparitions, voix intérieures...

 



Aussi comment concilient-ils la création dite « divine », Adam, Eve et la succession » avec notre préhistoire : l’homme des cavernes, l’âge de pierre, du feu, du fer…?

 



La schizophrénie, est cette « maladie trompeuse » que vous l’on appris à ne pas comprendre, le fond de commerce des religions.

 



Je mets au défi quiconque pouvant me citer une autre affection maladive dont les manifestations seraient à la fois l’œuvre de l’au-delà et les symptômes d’une maladie.

 



Si il avait un Dieu, cette maladie n’existerait pas, ce serait indigne d’un créateur.

 



Stop à l’arnaque sans service après-vente. Celui qui croit, c’est son droit de relation personnelle avec son Dieu, il peut entrer en contact avec lui en étant chez lui, dans sa cuisine ou ailleurs... Ne venez pas interférer sur nos « malades » par cette débauche avec tous les ingrédients collectifs de la manipulation mentale.

 



La manipulation mentale n’est pas une doctrine que l’on subit, elle est une demande personnelle, un besoin irrationnel intériorisé, que l’on défend bec et ongle, sans aucune réserve et se nomme « spiritualité ».

 



Aussi, c’est trop d’honneur d’avoir construit, et d’en rajouter, tous les lieux de culte dédiés à cette maladie.

 



20 années au cœur de cette maladie, çà vous change un homme.

 



Mon site dédié: http://monsite.orange.fr/champion20

 

christian 17/01/2008 20:40

çà reproduit tous azimuts et çà nous parle religion.Allez vous faire foutre avec ces conneries qui se perpétuent depuis trop longtemps;

 

liotard 11/01/2008 04:54

Nous vous informons que vient d’être constitué un nouveau parti politique national :CENTRE DROIT LIBERAL dont l’objet est d’apporter aux hommes et aux femmes de ce pays les moyens de pouvoir réaliser l’épanouissement de leurs efforts dans le domaine de leurs activités au quotidien. C’est un parti politique d’action, un parti d’ouverture ,pour tous . Je suis avant tout défenseur des salariés Voici les grands thèmes : Revaloriser notre agriculture Revoir le taux d’élévation des petites retraites Revaloriser les métiers de l’artisanat Rétablir la police de proximité Développer les centres sociaux Baisse de la TVA Bon nombre d’idées sont à développer ensemble avec vous. Nombreux sont ceux qui ensemble désirent apporter à leurs vie quotidienne une plus grande plénitude,et si vous le désirez, des responsabilités différentes vous attendent au sein du parti dont vous serez mandaté . Son président Thierry Liotard TEL :04 90 79 47 01 se trouve dès maintenant à votre écoute pour analyser les moyens de faire face aux obstacles

ventadour 09/01/2008 11:53

A quand la séparation de la franc-maçonnerie et de l'Etat ?

jeff de Burlats 03/01/2008 15:14

Pardon, mais je souhaite ajouter que les propos empruntés plus haut à Jean Jaurès, sont tout aussi exploitables dans le cadre de cette fameuse "politique de civilisation" au regard de ce que furent les espérances de nos illustres aïeux.