Le plan Attali se détricote maille après maille

Publié le par blog-pl-seguillon

 

 

Jacques Attali avait déclaré en rendant son rapport sur la relance de la croissance que si l’ensemble des 316 propositions formulées par les experts de la commission qu’il présidait n’était pas toutes retenues, son travail aurait été inutile.

Et de se montrer depuis cinglant pour quiconque se permet d’émettre la moindre critique sur les mesures ainsi proposées. C’est ainsi que Jacques Attali traite ce pauvre Jean-Pierre Raffarin de «  symbole du conservatisme »  et lui reproche une gestion  qui fut un « véritable désastre » à Matignon, juge le député Claude Goasguen digne de la « République des imbéciles », ridiculise François Hollande « incapable d’avoir la moindre idée » et estime que François Bayrou parle comme Jean-Marie Le Pen  !

Il n’empêche, maille après maille son rapport s’effiloche et risque fort de se réduire à quelques meurettes !  Le président de la République s’est dit d’emblée opposé à la suppression des départements, à la renonciation au principe de précaution ou à la dérégulation du médicament et des pharmacie. Jean-Pierre Raffarin est vent debout contre l’idée de permettre aux Grandes surfaces de vendre à perte. Xavier Bertrand émet les plus grande ré »serves sur l’idée de mettre les allocations familiales sous conditions de revenu, Christine Albanel écarte l’idée d’une licence globale pour les produits téléchargés sur internet, Enfin et surtout nul ne croit sérieusement à une réduction des dépenses de l’Etat qui permettrait un rapide retour à l’équilibre des comptes.  

Jacques Attali a peut-être oublié qu’il n’était, dans l’esprit du chef de l’Etat, qu’une boîte à idées,  quoi que lui ait promis Nicolas Sarkozy. Ce dernier semble bien avoir l’intention en dépit « de son accord général » d’en prendre … et d’en laisser. C’est d’autant plus vrai que tout finira au filtre des élus. Ce qui en démocratie est plutôt sain !

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

olivier 29/01/2008 13:26

Je vous suis à 100  %  sur ce terrain Evelyne. Trop de bla-bla avant le combat et si peu d'action pendant, cela laisse cauchemarder....

Que ces Mrs ne puissent être élus qu'une fois, qu'encore ils trouveraient le moyen de se faire payer leur compétences en Marketing... Déplorable pour notre pays !!

cricri 29/01/2008 13:06

Mr PLS vous faites confiance aux elus pour redresser la France ?Avez vous bien vu où en sont les finances publiques de la France grace aux divers gouvernements de gauche et droite ?La France emprunte chaque jour 130 milions d euros pour payer les intérets de sa dette, sur le dos des enfants et petits enfants ?Que va t il leur rester plus tard de notre fameux modele de sante d education  et de paix sociale ?Les elus  n ont jamais risque , comme moi , un centime de leur argent dans une entreprise privée , par contre les entreprises se font assasiner par l urssaf , taxe pro , et is pour subvenir aux depenses engagees par les elus.cela se fait aux detriments des salaries à qui on demande toujours plus pour subventionner des services publics bien onéreux .Et encore ce n est pas assez puisqu on emprunte.Un jour mr PLS , et j espère bientot , la France sera mal cotée pour obtenir des crédits ,ce jour là on sera mis sous controle du FMI comme l Argentine et là cela sera de la faute du FMI si tout va mal en France nous expliquerons les politiques ?

J ai lu , en plusieurs jours le rapport Attali.Je suis d accord avec tout sauf concernant l immigration , je préfèrerais que l on forme nos chomeurs et stagiares à la place.

Je fais confiance aux politiques pour bloquer le rapport Attali , on prete encore de l argent à la France alors la vie est belle.

D un expatrié .

evelyne44 28/01/2008 20:42

Que les propositions Attali parte en quenouille, c'était prévisible et c'est bien dommage parce bien qu'il soit très antipathique, une libéralisation poussée est le seul moyen de nous remettre sur les rails.

Je suis tout de même un peu étonnée de tout le cas qu'on fait d'Attali en France en le considérant comme un génie inestimable. Si on prend la peine de regarder hors de nos frontières,  Alesina , professeur d'économie à Harvard soutient de telles thèses depuis déjà pas mal de temps, c'est aussi le credo de Mario  Monti, le président de la Bocconi avec ses thèses sur la société ouverte. Et dans cette perspective, je ne suis pas trop d'accord avec PLS. Les députés représentent souvent des intérêts corporatistes, ils pensent d'abord à leur réélection comme les multiples trahisons récentes l'ont bien mis en évidence, et ensuite, si ce n'est pas incompatible, à l'intérêt du pays. Un gouvernement qui veut vraiment réformer devrait aussi pouvoir passer outre, ce que visiblement Sarkozy n'a pas le courage de faire. La rupture dont Sarkozy nous a rebattu les oreilles n'était donc qu'un thème de campagne, pour se faire élire et comme bien connu, les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Pourtant, ce serait tellement urgent de réformer le pays.

Bea 28/01/2008 20:24

En parlant de republique des imbeciles, Attali s'approche de la verite, mais il devrait se compter parmi eux. Je parlerais plutot de republique des orgueilleux, aimant se pavaner devant la tele et faire le malin. Je parle non seulement des politicards, mais aussi de vous les journaleux. e toutes facon, cest implicite: toute personne souhaitant passer devant une camera est necessairement un narcissique et orgueilleux!