Précisions !

Publié le par blog-pl-seguillon

 

 

   Tel bloger écrit que j’attendais depuis tellement longtemps la chute de popularité de Nicolas Sarkozy que je  nagerais selon lui  dans le bonheur et il poursuit : «  Un vrai journalisme devrait être capable d'expliquer à ces lecteurs que le Président a pris des mesures qu’aucun gouvernement n'avait pris avant et les gens sensés savent très bien qu'il faut du temps pour qu'elles fassent effet ».

 

   Je saisis cette occasion pour vous apporter quelques précisions puisque vous êtes nombreux à réagir régulièrement de dont je vous remercie. .

    D’une manière générale, je m’abstiens de réagir aux commentaires. Je les lis, bien sûr,  mais ce blog est un lieu d’échanges, pas un lieu de polémique entre celui qui le tient et ceux qui le lisent. Toutes les opinions et les sympathies politiques peuvent s’y faire entendre sous forme de commentaires.

    Pour ma part, je privilégie l’analyse sans pour autant avoir l’immodestie de prétendre à l’objectivité. Chacun peut, bien entendu, contester la validité de ces analyses. Mais pourquoi vouloir absolument y voir une prise de position partisane ? Décrypter les raisons pour lesquels Nicolas Sarkozy connaît une baisse importante de popularité ne signifie ni que je me réjouis de cette chute ni que je la déplore. Souligner l’impatience des citoyens, ce n’est pas ignorer qu’il faut du temps pour que les réformes fassent sentir leurs effets, c’est considérer seulement que le chef de l’ Etat a échoué jusqu’à présent à faire une vraie pédagogie du temps. Constater les divisions des socialistes et tenter de comprendre pourquoi ils peinent à jouer leur rôle d’opposants ne veut pas dire que j’en éprouve de la peine non plus que du contentement.

    C’est avec ces lunettes que je vous remercie d’aborder ce blog dans lequel je n’entends pas promouvoir  quelque force politique que ce soit ni non plus en faire le procès.

  

  

Publié dans blogpls

Commenter cet article

bouzid 07/02/2008 13:13

Cher PLS,

Nous ne vous reprochons pas vos questions pertinantes, mais lorsque je vous vois journalierement, ce que je vous reproche, c'est de ne pas poser les bonnes questions aux candidats qui vous plaisent .

J'aimerais que vous fassiez un jour, un edito sur les idées(s'il y en a) du PS. Ne considérant pas le modem comme un partie mais une  association, j'ai comme même suivi l'emission avec Bayrou,  et j'ai constaté que même sur certains point qu'il devrait dominer par sa qualification initiale, il dit des absurdités. Exemple: il critique une proposition Attalie, sur l'éducation, en disant que c'était trop pour les enfants d'apprendre l'informatique, l'anglais etc.. Hors il s'avere que pour l'informatique les enfants n'ont pas attendu ce rapport pour apprendre l'informatique (les enfants métrisent cette discipline bien mieux que 75% des adultes) mais l'introduction de cette discipline à l'école applanirait les inégalités (encore beaucoup de familles ne peuvent se payer un PC chez soit).

En ce qui concerne l'anglais, j'attirerait l'attention de Mr Bayrou (qui devrait voyager et voir ce qui ce fait depuis belle lurette dans les écoles françaises à l'étranger) que par exemple au Maroc, ou je reside actuellement, les enfants du primaire apprennent dés le CP la langue arabe obligatoire (dialectale pour les étranger, classique pour les locaux) et à en juger la grammaire arabe et l'une des plus difficile des grammaire au monde et ceci avec les mêmes horaires que n'mporte qu'elle école publique en France . Que ces enfants ont le meme programme que l'academie de bordeaux et qu'ils sont trés epanouis. Et leur taux de réussite est un des plus élevés.

La question que je pose :

Sont ils plus intelligents que les petits enfants en France?

Ou tout simplement, qu'ils bénéficient d'un encadrement familiale qui fait peut être défaut ailleurs.

 

Olivier 06/02/2008 15:02

"palot-peureux":::  ahhaha sacrée Bea! Palloporo,  tu travailles pour Orange?  Tu devrais etre plutot dans le modem alors! :)

Bea 06/02/2008 12:53

Je précise que le mot "Thuriféraire" de Sarkozy, employé par notre brave palot-peureux, signifie,  en langage familier,  "fayot"  :)

Cher palot-peureux, tu incarnes à merveilles le pédantisme Sarkozien! Bravo!

palloporo 05/02/2008 19:44

M. Séguillon.

Pour ma part je trouve vos analyses pertinentes et explicites. Elles ne font que traduire votre pensée et votre manière de voir les démêlés problèmatiques de l'actualité politique. Tel bloguer vous critique parce que votre analyse ne correspond pas à son attente; tel autre déçu par votre concept analitique, vous situe tantôt à gauche, tantôt à droite, ou encore nul part. Moi, je suis un Thuriféraire de vos analyse, comme je suis un Thuriféraire de M. le Président Sarkozy (sans encartement UMPiste), tel que d'autres intervenants sur ce blog sont des Thuriféraires de Mme Royal ou de M. Bayrou; ou de MM X et Y. Chacun veut faire prévaloir sa théorie en croyant en tenir la vérité. Et puis il y a les anti celui-ci ou l'anti celui-la; l'anti Sarkozy de principe à l'unisson de corporatiste anti-réformiste et categoriel. Et les Médias dans tout cela, sont'ils responsables de ce malaise citoyen envers leurs gouvernants? Non, dans leur globalité. Oui, pour certains d'entre eux, lesquels, croyant à l'effet scoop, appesantissent les données réelles d'une situation, par des titres d'articles où souvent le lecteur n'en retien que ce titre sans même en lire le contenu. D'où, peut être, la versatilité de l'opinion, abreuvée aussi par des sondages à répétition, aux données discutables. Quoi qu'il en soit, en démocratie tout citoyen est libre d'exprimer sa pensée et d'en assumer la responsabilité du contenu. Pour ma part, je vous remercie de faire apparaitre la mienne sur votre blog, avec le souhait de continuer à lire, et pour encore un longtemps, vos analyses toujours pertinentes et réalistes.

olivier 05/02/2008 16:11

Franchement je suis comme mon camarade qui soutient FB. j'étais très décu en Mai mais pragmatique j'attendais (j'attends) de voir les modifications, réformes et autres améliorations.

il faut reconnaître qu'il a beaucoup remuer ses ministres (surtout au début) mais que ces derniers ne prennent plus (ou quasi plus) d'initiative tellement NS est omniprésent ...Or nous savons que ce sont dans les ministères que l'on fait avancer les réformes. les technocrates (parisiens ceux là) n'ont autrement pas de lien direct avec l'élysée et la réforme tel un feu d'artifice s'éteint avant même d'avoir touché la base...

Depuis des mois ce que l'on sent ce sont des vents de réformes, des réformettes (dixit le pseudo nouveau contrat de travail...) mais rien de tranchant car comme tout le monde NS a peur d'un blocage... cela nous couterait cher c'est vrai mais n'est ce pas le prix à payer pour survivre à la mondialisation...?

Ces réformes difficiles il aurait du les faire quand il avait la majorité et la popularité avec lui... maintenant il navigue à la vue des sondages et j'ai peur que tel un chirac, il ne fasse plus que cela...

Bref Je suis Modem mais je voulais laissé une chance à NS ... Qu'en reste t'il...? Et claude ne me dites pas du temps....

Cdt