Shoah : halte au feu

Publié le par blog-pl-seguillon

 

La Shoah est un sujet trop douloureux et trop grave pour être abordé de manière non sérieuse et instrumentalisé de quelque manière que ce soit.

Or, c’est très exactement ce qui vient de se passer avec l’idée de confier à des élèves de CM2 la charge de la mémoire d’un des 11000  jeunes Français morts en déportation durant la deuxième guerre mondiale.

La proposition de Nicolas Sarkozy a tout de l’initiative circonstancielle. A l’évidence, le chef de l’Etat n’a ni testé son idée ni pris conseil avant de l’exposer au dîner du CRIF. Le choix du lieu et du moment pour formuler cette idée renvoie nécessairement à des arrières pensées politiques sinon directement électoralistes.

La violence et la dureté  de la réaction de Simone Veil qualifiant cette proposition de « inimaginable, insoutenable et injuste », par delà ses convictions personnelles, paraissent inspirées par son antagonisme avec Arnaud Klarsfeld qui aurait soufflé cette idée au chef de l’Etat.

Et c’est  Emmanuelle Mignon, directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, dernier conseiller Elyséen à ne s’être pas encore manifesté publiquement dans les médias qui vient au secours du chef de l’Etat dans le Journal du dimanche pour tenter de corriger l’effet produit par cette initiative.  Un mode de communication pour le moins surprenant!

Si le devoir de mémoire s'impose, les formes qu'il doit prendre devraient être longuement réfléchies avant d'être formulées et devraient surtout être indemes de toute connotation politique.

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Erick 20/02/2008 11:24

Et si on instituait ausi un devoir de mémoire des victimes du communisme ?

De Staline à Castro en passant par Mao et Pol-Pot, on doit avoir l' embarras du choix.

Jeff de Burlats 19/02/2008 12:35

Je maintiens qu'il faut que ceux et celles, dont la plus "médiatique", madame Simone Veil, participe à une évolution du devoir de mémoire sur la shoah. Il faut dégager les jeunes générations de toute culpabilité et responsabilité de cette horreur.

Pour ces collégiens (bien que je pense qu'il vaudrait mieux impliquer des lycéens), le parrainage collectif doit se porter sur les dangers qui guettent une humanité toujours en proie à son "inhumanité" qui peut l'entraîner pour des raisons idéologiques, raciales ou religieuses à commettre les pires horreurs. Le message devient alors: voilà ce que nous sommes (encore et toujours) capables de faire, ou de laisser faire; alors soyons vigilants.

Je ne veux pas que les petits allemands (comme je l'ai vu) se sentent responsables et coupables d'une histoire qui ne les concerne pas. L'histoire ne s'hérite pas, elle se médite.Le message devient intemporel et non plus historique. En revanche, les victimes elles, ont droit à la réparation, à la justice à la mémoire intacte.

Bea 19/02/2008 10:09

Je pense pour ma part que c'est une idée gadjet: cest a dire SANS le moindre INTERET!  Evidmement qu'il faut s'en souvenir! Mais laissons aux enseignants le soin de le faire! Ils sont beaucop plus imaginatifs que ne semblent le penser le president.

On se rappelle tous des propos HONTEUX du candidat SARKO sur l'inné et l'acquis, destinés aux electeurs du FN, comme quoi que certaines formes de delinquences etaient dans l'inné! Que penser vous de cela, cher Claude? Etes vous d'accord avec votre grand gourou Sarko sur ce point precis?

Voila ce que je propose: de faire pareiner tous les enfants de France avec un enfant juif, et un enfant palestinien! VIVANTS, tant qu'a faire...

 

Claude 18/02/2008 22:48

Bonsoir,

Je ne sais pas si Evelyne a raison et si Darcos arrivera à faire quelque chose d'acceptable de l'idée de Sarkozy. Mais, dans tous les domaines, une idée dont on arrive à faire quelque chose d'acceptable est une bonne idée. Nous ne manquons ni d'exécutants ni de censeurs. Ce qui nous fait le plus défaut ce sont des gens qui ont des idées.

Et quand quelqu'un arrive à faire quelque chose d'acceptable d'une bonne idée, c'est qu'avec du talent il arrivera à faire quelque chose de très bien.

Alors comme presque tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut faire quelque chose, faites le.

Claude

evelyne44 18/02/2008 13:07

Je trouve qu'avec toutes ces polémiques, on commence à atteindre un niveau d'indécence et de manque de respect innaceptables envers les victimes de la Shoah. Sarkozy a eu tort de lancer une idée irréfléchie et non préparée (mais il est un spécialiste récidiviste du genre désormais, il faut faire avec !) Je pense qu'il ne faut pas s'acharner. Pour l'image même de la France, pour éviter de sombrer dans le ridicule, il ne faut pas exiger qu'il retire sa proposition, il faut désormais faire confaince à Darcos qui est un homme compétent et qui je crois réussira à partir d'une mauvaise idée à faire quelque chose de pédagogiquement acceptable.