Villiers-le-Bel: du bel et grand cinéma!

Publié le par blog-pl-seguillon

Opération policière spectaculaire ce matin à l’aube à Villiers-Le- Bel , Sarcelles, Gonesse et en Seine-Saint-Denis … trois mois après les échauffourées qui ont agité ces quartiers difficiles en novembre de l’année passée(24-27 novembre ) . Un bail !

1200 policiers du RAID, de l'Office central de répression du banditisme (OCRB), de la police judiciaire de Versailles et d'Ile-de-France déployés pour investir … une dizaine d’immeubles.  Un régiment !

Un véhicule de la brigade de recherche et d'intervention (BRI, "anti-gang") de la PJ parisienne pour servir de PC... Unique en son genre et surnommé "Robocop", il résiste aux balles et au feu.  Mieux que dans les films !

La presse présente…avertie . Fuite ou  communication !

33 individus interpellés…sur dénonciation préalable. Une belle prise!

Une mise en scène …à couper le souffle. Du jamais vu !

Il n’y aura sans doute que… les mauvais esprits pour imaginer que  cette opération à grand spectacle est commandée par l’approche des élections. Quoique !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Patrick Joly 24/02/2008 11:18

Les mêmes journalistes qui présentaient le pouvoir sous un jour trop flatteur le présentent maintenant sous un jour trop critique. Incapables de modération, ou plutôt incapables de constance. Enfin, on est habitués ...Cette opération de police est scénarisée, la fuite qui a averti les journalistes est une fuite organisée. C'est vrai. Mais si on ne regarde pas que la forme, on peut aussi voir que c'est très positif d'avoir une suite aux émeutes urbaines. Que dirait-on si la police n'avait fait que son rôle de maintien de l'ordre, et pas celui d'enquête et d'arrestations par la suite ?

Bilou 21/02/2008 11:33

La seule chose qui interesse la presse, la forme, qui à prévenu les journalistes, coup médiatique, ... ? cf les déclarations de Royal et de Bayrou.Sur le fond, l'arrestation de voyous qui ont utilisés des objets lourds et des armes pour tenter de tuer il y a 2 mois, rien, absolument rien !Cherchez l'erreur

Bilou 21/02/2008 11:32

Votre article PLS, c'est e pompon de la mauvaise foi, c'est quand même les journalistes qui rapportent sans broncher l'accusation de Ségotruc et Bayroumuche comme quoi c'est le gouvernement qui a prévenu la presse pour instrumentaliser l'opération. Mais les journaleux, toujours à la pointe de l'information, ils ne savent même pas qui les a prévenu ?!!! Je vous parie une caisse de champagne contre un carambar, que si ça avait été le gouvernement, ils ne se seraient pas privé de le clamer haut et fort. Encore une preuve du parti pris et de la duplicité journalistique.

olivier 20/02/2008 13:26

Décidément il ne fait plus bon parler dans ce pays car une fois récapitulé tous vos arguments, j'ai vraiment la sensation que quoi qu'on dise il s'agit pour l'autre, "l'adversaire", d'un mensonge...

En conséquence de quoi, le champ est libre pour les raisonnements de collégiens... Ce qui m'inquiète ce n'est pas tant cet affrontement partisan exacerbé que le délitement de la démocratie...

Une chose est sûre. Avec la meilleure volonté du monde les Français ne s'en sortiront pas comme ca... Ainsi soit t'il ?

Erick 20/02/2008 11:16

A lire :

 http://www.koztoujours.fr/?p=607#comments

 

Le jour où le responsable de la rédaction d' un média dira "On n' y va pas" pour ne pas cautionner une "médiatisation", les poulets (§§§) auront des dents. Les journalistes se plaignent d' être mal aimés du public. Ils devraient réfléchir un peu, pris entre leur énergie à tout voir, tout dire et  à ne pas se laisser distancer par leurs concurrents et leurs commentaires souvent orientés. On a la contradiction facile dans ce métier.

 

Je suppose que l' esprit supérieur qui a qualifié l' opération de Villiers de "rafle" s' est aussi répandu contre la mémoire de la Shoah à l' école. Nullité suprême, en tout cas.