Bruits de remaniement à l'UMP

Publié le par blog-pl-seguillon

 

  Nicolas Sarkozy nourrit un certain nombre de critique à l’encontre de l’UMP et de sa direction.

  Le président de la République a regretté la proposition de négociation globale faite au Modem par l’UMP. Celle-ci a eu deux conséquences malheureuses selon lui. Elle a valorisé indûment le Modem. Elle a affaibli inutilement l’UMP qui a vu ses avances repoussées par François Bayrou .

   Nicolas Sarkozy n’a pas non plus apprécié au soir du premier tour les commentaires faits par Patrick Devedjian à la télévision. Trop optimistes dans l’analyse du premier tour  pas suffisamment offensif dans l’anticipation du second tour.

   Le président de la République estime plus généralement que l’UMP ne s’est pas assez mobilisé dans cette campagne autour du bilan des premiers mois du quinquennat  Il lui reproche surtout de l’avoir que très mollement défendu alors qu’il était l’objet des attaques de la presse et du désamour de l’opinion.

   Il y a donc du possible voire probable changement dans l’air. La manière la plus élégante de le faire serait d’appeler Patrick Devedjian au gouvernement dans le cadre d’une remaniement de détail. Le nom d’Yves Jego député maire de Montereau est celui qui revient avec le plus d’insistance pour remplacer l’actuel secrétaire général. Celui de Brice Hortefeux est également invoqué. Mais son départ du gouvernement entraînerait un remaniement de plus grande ampleur récusé ce matin même  par François Fillon.

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

pierre roussin 19/03/2008 21:12

bonjour!!!faux!!!archi faux!!!la gauche n'a absolument rien gané!!!elle a seulement recupéré ce qu'elle avait perdu en 2001!!!cela est tres different!!!les socialistes par nature ou hypocrisie on la facheuse tendance a oublier les defaites!!!drole n'est ce pas!!!la raclée de 2001!!!les 14 ans de pouvoir socialiste ou ils ont pilles les caisses de l'etat et se sont enrichis sur le dos du pauvre peuple!!!multipliés par millions l'entreée des immigrés!!!fles fonctionnaires multipliés par 1000!!!reduction du temps de travaille de 60ans a 50 ans voir meme beaucoup moins!!!les 35h un vrais fiasco!!!depuis 1995 les gouvernements de droite s'efforcent de remonter lentement la pente et de reparer 14 ans d'erreurs qui on fait perdre 10 années a la france!!!et le pire c'est qu'ils y croient a nouveau!!!pas beau ça!!!mr fabius!!!hollande!!royal!!!les minoritaires de la gauche ne feront rien d'autre que de mener le pays si ils sont elus a la catastrophe!!!croyez moi c'est tres serieux!!!seul les meilleurs de gauche comme strauss kan et ses amis seront capables, de continuer la modernisation de la france!!!merci!!!

lucie 18/03/2008 22:17

je viens seulement de voir votre réaction, Alceste et vous en remercie.

j'ai malheureusement tendance à trouver, moi aussi, qu'il y a bien des valeurs qui nous manquent en ces temps difficiles , et... bien des personnes un peu hors du commun dans une époque où le superficiel l'emporte sur la profondeur.

mais je continue à trouver intéressant qu'il y ait eu à droite des électeurs assez réveillés pour dire, par l'abstention, leur déception, même si leurs attentes sont différentes des électeurs de gauche. cela permet au moins une forme de " contrôle" de l'exécutif par les parlementaires. à défaut de perfection, c'est un pas.

olivier 18/03/2008 13:11

Plus vous diabolisez FB et ses partisans Claude et plus je comprends pourquoi je ne vois qu'en vous qu'un gardien de la cité installé aprés le pont Levis...

J'ai vraiment la sensation que d'une vous ne savez pas du tout ce qui se passe derrière vous et deux que vous défendez encore votre ville avec des armes d'un autre temps..; réagissez, passez le pont levis, il s'est passé beaucoup de choses depuis la 5ème...

En tous cas si j'utilise votre procédé, je dirais que le NC n'est rien et n'apporte rien à part un flou artistique auquel je ne doute pas que vous contribuez activement.

Vendez moi plutôt des hommes que des courants, j'adhère a 300 % à la contribution d'evelyne... Des hommes d'actions et de bon sens oui, des grandes idées d'arrière salon diffusées par des fumées de cigares ... Non merci !! 

Claude 18/03/2008 11:09

Quelle est cette mode qui consiste à diaboliser la bipolarisation. Elle est le fruit naturel de la 5° république et du suffrage majoritaire dont c'était l'un des buts.

En fait, Bayrou nous fait penser à ce personnage de la pub de MMA  qui a du mal à s'imposer dans un trio où les deux autres sont brillants et ont tendance à se rapprocher l'un de l'autre pour occuper toute l'attention.

Bayrou, en sabordant l'UDF puis en papillonnant a laissé la place au PS dont l'aile droite s'est approché de ce qui reste du centre droit. Et maintenant la place n'est plus assez large pour les trois.

Ceux qui comptaient sur F. Bayrou pour leur mettre le pied à l'étrier de la politique, ont été déçus du résultat et vont retourner à leurs chères études ou vont chercher à gauche ou a droite une nouvelle occasion. La débandade commence et Bayrou est seul dans son sidecar.

Je crois que c'est Evelyne qui disait que le modem manque de moyens financier. Elle se trompe, grâce au score de l'élection présidentielle, Bayrou a beaucoup d'argent. Assez pour tenir jusqu'en 2012.

Le Nouveau centre qui, mine de rien, est un des gagnants de cette élection s'il profite des deux ans qui viennent pour consolider l'idée qu'il est réellement le centre droit, est sans ressources puisque Bayrou est parti avec la caisse.

Cordialement,Claude

Alceste 17/03/2008 10:14

Ce fut une bien curieuse soirée électorale. D’un côté, dans les communes, des candidats amers ou entourés de militants exultants comme c’est naturel, de l’autre, sur les plateaux de télévision, des responsables nationaux donnant le sentiment d’accomplir une corvée. La routine, en somme. A droite, le dictionnaire des idées reçues (les Français ont aujourd’hui démontré qu’ils étaient impatients de réformes) et des sophismes en tout genre (c’est parce que nos réformes sont profondes et bonnes qu’elles ne peuvent avoir d’effet qu’à long terme), à gauche la même profession de foi quant aux réformes (au diable le sectarisme) et les mêmes sophismes (nous avons quatre ans pour nous mettre d’accord sur les réformes, car il trop tôt pour dire lesquelles seront les bonnes). Le même embarras dans les deux cas : l’impression que ni les uns ni les autres ne savaient trop quoi faire de la victoire/défaite, solidaires dans le traumatisme présent/passé. Du coup, on se gardait bien dans l’ensemble de s’arrêter aux détails. Par exemple de s’arrêter au pourtant lamentable taux d’abstention. Finies les envolées lyriques sur la citoyenneté retrouvée. Les citoyens « experts de leur propre vie », qui avaient fait l’élection présidentielle, ont revendiqué leur totale incompétence en matière d’aménagement de leur propre ville. On aurait pu penser qu’il était intéressant d’y réfléchir. Pas du tout. Pour être juste, il y eut pourtant de grands moments. L’unanimité pour tomber à bras raccourcis sur Bayrou, bien sûr. C’est bon signe. Ils savent bien qu’une faille est définitivement ouverte et que la bipolarisation, comme on dit, ne peut plus se poser éternellement en principe divin. Il y eut aussi O.Besancenot, le seul à avoir quelque chose à dire, au grand dam de ses voisins de « gauche ». Il y eut enfin S.Royal, évidemment, jouissant du privilège de recevoir dans ses propres salons, grâce au mérite insigne qui est le sien, d’avoir réussi la défaite de la gauche en 2007. Elle est d’ailleurs la seule qui ait osé dire « je » (Je demande au Président de …). C’est fait : elle a pris la pose. Enfin, une victoire assumée. Photographes, à vos objectifs (si on peut dire) !