L’Union de la Méditerranée ou « La tête et les jambes »

Publié le par blog-pl-seguillon

 

            A Tunis, Nicolas Sarkozy a donné de l’Union de la Méditerranée – projet qui, comme chacun sait lui tient à cœur, une version qui, par certains côtés, rappelle une célèbre émission aujourd’hui disparue : «  La tête et les jambes », la tête étant bien sûr l’Europe et les jambes les pays du sud de la Méditerranée.  

         S ’exprimant devant 500 hommes d’affaires tunisiens et français, le chef de l’Etat tenu un discours pour le moins surprenant.

            Tandis que les pays d’Asie ont su s’intégrer et se compléter, a-t-il expliqué, autour de la Méditerranée, on s’oppose et on s’exclut ». Et de poursuivre  à l’adresse des Tunisiens réunis dans ce forum et, au delà de ces interlocuteurs immédiats, à l’adresse des Africains : « Vous avez une main d'oeuvre qui ne demande qu'à être formée. Nous avons beaucoup d'intelligence et beaucoup de formation.  Nord et Sud de la Méditerranée peuvent créer ensemble « un pole gagnant-gagnant » qui concurrencera l'Asie…Ensemble, avec votre main d'oeuvre, avec nos écoles, nos universités, avec ce que nous échangerons, nous pouvons créer un modèle qui triomphera dans le monde entier. »

            Le président peut bien ensuite expliquer vouloir travailler avec les Tunisiens, « pas comme une puissance post-coloniale, mais comme une puissance qui partage avec vous une communauté de valeurs, à égalité », cette égalité-là est un peu particulière ! D’un côté de la Méditerranée,  il y aurait ceux qui pensent et conçoivent, de l’autre ceux qui triment et transpirent. On ne saurait imaginer effectivement mariage plus complémentaire !

 

            Après le discours de Dakar qui déjà suscita de violentes réactions,  voici des propos qui risquent à nouveau de réveiller la  polémique au Sud de la Méditerranée.

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Jeff de Burlats 04/05/2008 09:34

Tant que nous garderons un regard historique sur nos relations avec "l'ex-colonie", nous ne pourrons aborder quelque relation que ce soit, sans à priori"paternaliste ou néo-colonialiste". Il faut réaliser l'équation entre trois connues: potentialités, besoins, objectifs.

Quant aux leçons sur les "droits de l'homme": d'une part, rien ne sert de vouloir forcer le temps de la marche "inéluctable" vers le besoin et le droit aux libertés individuelles; d'autre part, l'histoire "US / irakienne" démontre que c'est aux peuples concernés de définir et déterminer leur mode d'expression démocratique ainsi que leur chemin vers la liberté... (très pompeux,ça ! ! !)

Trop habitués à vivre à l'abri d'une République protectrice, nous voudrions accélérer les choses au même rythme que notre mode de vie du tout cuit, fast-food, snacking... Nous mélangeons les temps et leurs rythmes: celui de l'immédiat matérialiste et celui plus profond de l'évolution des choses.

olivier 02/05/2008 14:47

Bien que vous ayez plutôt raison claude... faites attention ca dégouline !!

Ca devient maladif !!

Claude 01/05/2008 16:32

Noris,

Que savez-vous des gens du sud comme vous dites avec arrogance. Vous ne vous rendez même pas compte du mépris qu'il y a dans "gens du sud". Ce n'est vraiment pas mieux que "tiers monde".

Ayant été administrateur d'une association franco-africaine, je n'ai pas eu besoin de vos conseils pour lire Aimé Césaire. Cependant j'ai une bonne dose de sens critique et je n'en fais pas un auteur alibi. C'est pour les africains qu'il est une personne qui compte, plus que pour nous.

Je vous engage à relire le travail d'Aimé Césaire dans lequel vous trouverez plus de mesure que dans votre pratique antifrançaise (inconsciente ?). Pour parler de colonialisme en Afrique (ou en France, pourquoi pas ?) il faut connaître l'histoire des flux migratoires pour savoir qu'il y a vraiment très peu de peuples qui n'aient pas pratiqué le colonialisme ou qui n'en soient pas le fruit. N'oublions pas ce que signifie "gallo-romain" et pensons à l'apport de tous les ...oths, des celtes, des francs, des vikings, des maures, des anglo-saxons, etc. qui nous ont tous plus ou moins colonisés. Pour le nord de l'Afrique, la plus ancienne civilisation avérée est celle des Berbères qui n'est pas que je sache l'ethnie politiquement dominante.

Vous ne connaissez apparemment rien aux relations Europe-Afrique ou simplement France-reste du monde alors évitez de me faire la leçon. Lisez donc le commentaire de Sohéta (chinoise ou cambodgienne selon son prénom kmer ?) pour savoir comment les gens qui ont une cervelle bien faite sont d'accord pour la remplir chez nous quand ils n'ont pas encore l'occasion de le faire chez eux.

En réalité vous êtes assis sur votre tas de connaissances et n'aimez pas l'idée de le partager. Il est bien plus intelligent de dire, comme Sarkozy, venez apprendre à devenir riches en produisant vos propres richesses plutôt que les laisser ramer pendant des dizaines d'années pour y arriver seuls.

Salutations,Claude

Soheta 30/04/2008 22:48

Je me demande si un jour les Français seront objectifs.

Il semble clair que la Tunisie, et l'Afrique en général, regorge de main d'oeuvre; nul ne pourrait le nier. Cette main d'oeuvre n'a pour le moment aucune formation concrète. Cette formation peut être donné par l'Europe qui elle, est bien plus expérimentée sur ce point. Il n'y a rien de choquant à le dire, et rien de choquant à proposer cette aide puisqu'elle ne peut etre que bénéfique pour une Afrique stagnante. Résumé cette action à "D’un côté de la Méditerranée,  il y aurait ceux qui pensent et conçoivent, de l’autre ceux qui triment et transpirent. On ne saurait imaginer effectivement mariage plus complémentaire ! " me semble être abusif. Le développement de l'Afrique ne peut que passer par la formation de ses travailleurs qui ne peut être que meilleur si elle provient de pays oú ces formations existent depuis de nombreuses années.

Pour concurencer notre Chine tant aimée (...) il faudra trouver un accord de ce type. Bonne initiative.

noris 30/04/2008 19:44

Bonjour à tous,

Un jour ,sans doute, les "gens du sud" en auront marre de votre arrogance à tous et de celle de votre président en particulier. Ces propos sont dans la lignée de ceux du discours de Dakar et sont SCAN-DA-LEUX.

Alors Rama, Rachida, et la sous ministre ni pute ni soumise, bonne main d'oeuvre hein?

Nicolas Sarkozy aurait quand même pu lire le "Discours sur le Colonialisme" qui lui a été offert par son auteur (Aimé Césaire, paix à son âme), peut être aurait-il eu une vision plus ouverte sur le monde et sur l'universel.

PS: Je recommande également la lecture de cet ouvrage à l'inépuisable Claude (007)