Indignation à géométrie variable

Publié le par blog-pl-seguillon

 

    L’indignation des grands défenseurs des droits de l’homme serait-elle à géométrie variable ?

    On les a entendu, durant ces dernières semaines, vilipender la Chine et béatifier le Dalaï Lama, appeler le boycottage sinon des Jeux Olympiques du moins de la cérémonie d’ouverture et appeler le président français au respect de son engagement de campagne  « de mettre les droits de l’homme au cœur de la politique extérieur de la France »  Les mêmes se scandalisent aujourd’hui parce que Nicolas Sarkozy a eu le malheur de dire lors, de son voyage en Tunisie que « l’espace des libertés progresse » dans ce pays. Ce qui n’est peut-être pas tout à fait vrai. Mais ce qui n’est pas tout à fait faux non plus s’il l’on compare la Tunisie à ses voisins. Ces pourfendeurs du régime Ben Ali devraient bien s’interroger par exemple sur la situation faite aux détenus dans  les prisons françaises par exemple ! Passons

   En revanche, sauf exception, les mêmes semblent totalement ignorer ce qui se passe sur le versant moyen oriental de la Méditerranée. Que plus de cinquante  enfants palestiniens aient été victimes des tirs et bombardements israéliens sur Gaza depuis le début de l’année ne semble pas les ébranler  outre mesure. Le secrétaire général des Nations s’en est pourtant ému. Que l’Etat hébreu ne respecte aucune des résolutions de l’ONU leur paraît, semble-t-il,  tout à fait normal.

 Pourquoi deux poids deux mesures ?

 

Publié dans blogpls

Commenter cet article

Claude 06/05/2008 00:29

Bonsoir Bouzid,

Bien sûr qu'il y a un lien direct entre la situation au moyen orient et la montée de l'intégrisme islamique puisque la situation entre Israël et les palestiniens est le carburant dont se servent les extrémistes pour faire monter la pression.

Tout à fait d'accord aussi pour dire qu'il faut rapidement un vrai état palestinien. Mais je ne suis pas sûr que cela n'excite pas les intégrismes de tous poils et je ne suis donc pas sûr que cela règlerait le problème. Bien qu'optimiste de nature, je ne le suis pas trop pour ça.

C'est sûr aussi que tes villes préférées sont architecturalement plus belles et plus "chics" mais ce que j'aime à Marrakech c'est la ville chaleureuse avec les gens qui ne le sont pas moins. J'aime passer des heures dans les souks ou sur Djamaa El Fna à bavarder en buvant le thé.  J'aime la proximité du désert et de la montagne. Chaque année j'y emmenais, pour un long week-end la cinquantaine de clients qui me signaient une commande au SICOB. Ils m'en parlent encore. Hong Kong et Marrakech sont les deux villes où je me sens le plus un citoyen du monde.

Amicalement,Claude

Bea 05/05/2008 20:43

Mais enfin Claude, arretez donc de vous sentir viser. :) Je ne pensais pas voyons! :)

C'est quand meme quec chose ca ben dieu! 

bouzid 05/05/2008 15:46

Cher Claude,

J’ai beaucoup pensé à toi ces quatre jours car j’étais à Marrakech. Idyllique !  Il faisait idylliquement beau.  Tu ne peux pas savoir comme cela peut ressourcer. A mon avis, cela devrait être remboursé par la sécurité sociale tellement un séjour de quatre jours peut être bénéfique. En ce qui concerne les villes du monde que je préfère, bien que j’adore Marrakech elle n’est que la cinquième dans ma liste après Leningrad et une hésitation de classement entre Barcelone, Budapest et Prague.

Pour en revenir à notre sujet qui est :

Deux poids, deux mesures

 



Si le passé nous sert à comprendre le présent, il ne peut nullement nous dicter le futur.

Comment expliquez vous qu’en deux temps trois mouvements, nous avons pu proclamer un état kosovar qui comme vous le dites si bien, fait parti d’un conflit millénaire ?

Pourquoi et jusqu’à quand faudra t’il masquer ou déformer les réalités tout en augmentant et accentuant chaque jours le mal être de million d’hommes  et de femmes  des deux cotés?

Pendant ce séjour au Maroc, j’ai provoqué une occasion de débat dans une soirée où j’étais convié avec une  dizaine de couple. Certaines réactions mon parues un peu comme celle de CRICRI, mais la grande majorité des avis rejoignaient la mienne.  J’ai été surpris que certains couples marocains étaient beaucoup plus optimistes que je ne l’étais, sur la résolution du conflit à cours terme. Mais l’unanimité s’est faite sur un point ; sans un état  palestinien indépendant rien ne pourra être résolu, et la situation ne fera qu’empirer aussi bien dans la région que dans tous les pays arabes. Il y a bien une cause à effet direct entre le conflit israélo- palestinien et la montée des islamistes dans les pays musulmans, et aussi bien dans le monde.

Claude 05/05/2008 11:19

Béa,

Quand on dit d'un jeune homme de 19 ans que c'est un jeunot c'est que l'on est déjà en train de devenir un vieux crouton.  De vieux croutons aigris et jaloux de toutes et de tous, il y en a de très jeunes.

Je vous souhaite de la bonne humeur.Claude

cricri 05/05/2008 07:11

Qu est ce qu on en sait qu il a vraiment 19 ans ?

Je ne savais pas que Béa se classait parmis les personnes qui jugent l intelligence vu la hauteur et le recul de ses fines analyses.